Réussir ses vacances avec son animal de compagnie

vacances avec son animal de compagnie

Dans la plupart des foyers, les animaux de compagnie font partie intégrante de la famille. Ils participent pleinement à toutes les activités quotidiennes. Cependant, emmener un animal de compagnie en voyage n’est pas évident, mais c’est possible en suivant quelques astuces et en remplissant quelques conditions.

Bien se préparer

Qui dit bien se préparer dit valises et autres accessoires pour des vacances inoubliables, mais pas que. Il existe une formalité administrative à compléter. La difficulté et la longueur de la procédure dépendent de la nature de l’animal. Pour certains, une pièce comprenant l’identification, la situation sanitaire et autre marque suffit. Pour d’autres, c’est un peu plus compliqué.

En effet, il est important de bien se renseigner sur la modalité du pays destinataire. Si cela va au-delà de la limite européenne, il va falloir fournir des documents exigés par l’ambassade. Cela dépend vraiment du pays, mais aussi de la nature de l’animal. À titre d’exemple, les oiseaux et lapins doivent avoir un permis d’importation pour aller en Canada.

Outre les pièces telles que le certificat administratif et l’assurance, certains pays, comme la Polynésie exige à ce que l’animal reste 6 mois sur place. Dans la plupart des cas, les animaux considérés de dangereux se voient refuser comme le pitbull à titre d’exemple.

Il est également important de bien vérifier les autres règles qui régissent le pays destinataire pour éviter les surprises. En effet, s’informer sur les hôtels ou hébergements qui acceptent les animaux de compagnie.

Les précautions à prendre pendant le voyage

Lors du voyage en voiture, il faut prévoir un arrêt toutes les 2 heures. C’est pour que l’animal puisse se dégourdir les jambes et éventuellement faire ses besoins ou boire de l’eau. De plus, ne jamais laisser l’animal dans la voiture sous le soleil même si les fenêtres sont ouvertes. Sans oublier d’alléger le repas avant le départ. Cela permet d’éviter d’avoir mal au cœur.

En avion, le poids de l’animal compte, mais avant tout, il faut signaler sa présence lors de la réservation. Ceci dit, les animaux de moins de 6 kg peuvent rester dans son sac de transport en cabine avec son maître ; tandis que les plus de 6 kg vont être placés en soute dans des cages spécifiques. C’est sans crainte, car la soute est à température ambiante et pressurée.

Pour les voyages en train, l’animal de compagnie en question doit être impérativement tenu en laisse. De plus, on doit lui payer un titre de transport. Comme pour l’avion, en train, le poids compte également. C’est-à-dire, si l’animal dépasse les 7 kg, ce prix de titre de transport est équivalent à 50 % du prix d’un billet en second classe.

Dans tous les cas, une fois sur place, il est conseillé de garder un rythme similaire auquel l’animal s’est déjà adapté. Cela peut être l’heure des balades et des repas. De plus, il faut être attentif aux changements pour détecter s’il y a un problème ou pas. Sans oublier que l’hygiène doit être toujours de mise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *