Perte de poils chez les chiens : explication et traitement

Perte de poils chez les chiens

Un chien fait deux mues par an, notamment en automne et au printemps. C’est un système à 100 % naturel, qui va permettre à l’animal de disposer du pelage dont il a besoin pour affronter chaque nouvelle saison. À occasion, il perd ses poils. En fonction de leur nature, certains chiens mettent plus de temps pour la repousse. C’est le cas pour les chiens nordiques, les caniches et notamment tous les chiens frisés. Mais il peut arriver que les chiens perdent leurs poils pour d’autres raisons. Dans ce cas, on parle d’alopécie.

Les causes d’alopécie chez les chiens

En dehors de ces périodes de mues, lorsqu’un chien perd ses poils, on parle d’alopécie. C’est un problème qui est causé le plus souvent par le stress. L’animal se met alors à perdre une quantité importante de poils d’un seul coup et de manière diffuse.

Mais il existe également de nombreuses maladies qui peuvent provoquer une telle réaction. C’est le cas lorsque la maladie est à l’origine des inflammations de la peau et des crises de démangeaison qui vont laisser place aux bactéries. Généralement, ce sont des maladies parasitaires. Il s’agit par exemple de la gale du chien, ou encore des puces. Et enfin, plus rarement, il peut s’agir de parasite interne.

Les infections fongiques

Lorsqu’un champignon notamment la teigne intègre l’organisme du chien, il est normal qu’il soit victime d’alopécies. Ces crises d’alopécies sont circulaires. Il n’y a pas de démangeaison, on se retrouve avec des poils cassés. Il faut faire très attention par ailleurs, car la teigne est zoonose. En d’autres termes, elle peut également frapper les personnes qui partagent leur logement avec le chien malade. Elle risque de créer des lésions cutanées importantes.

Les infections bactériennes

La pyodermite ou infection bactérienne ont comme symptôme des démangeaisons très aiguës et des lésions cutanées qui vont provoquer à leur tour la dépilation. Le plus souvent, ces infections bactériennes vont s’accompagner d’infections parasitaires et d’infections fongiques.

Il peut également arriver que le chien soit victime d’une allergie, comme la dermatite pyodermite ou encore des allergies par rapport à certains composants alimentaires. Ces réactions allergiques sont à l’origine d’inflammation de la peau généralement. Lorsque la peau est atteinte, le chien peut rapidement perdre ses poils.

Les maladies génétiques

Et enfin, les maladies endocriniennes peuvent également créer une perte de poils chez les chiens. C’est le cas en tout cas de l’hypothyroïdie du chien. Dans ce cas, on parle d’alopécie typique en « queue-de-rat » pour décrire le phénomène de dépilation.

Les traitements en cas d’alopécie chez les chiens

Si vous n’arrivez pas à vous expliquer les pertes de poils chez votre chien, si elles se font trop importantes, dans ce cas, il faut immédiatement consulter un vétérinaire. Le chien doit passer une anamnèse complète pour déterminer tout l’historique du chien. Il déterminera également si éventuellement, d’autres signaux plus généraux peuvent apparaître. Il existe en effet plusieurs causes à la dépilation d’un chien, dont les différentes infections et maladies dont on a parlé. Si le collier est beaucoup trop serré également, ou si le chien se met à boire de l’eau plus qu’il n’en faut, il perdra ses poils.

Après l’anamnèse, le chien subira un examen complet du corps. Le but est de trouver les parasites qui peuvent éventuellement avoir causé ce trouble. En fonction de la localisation des pertes de poils, le médecin pourra se faire une certaine idée du problème. L’aspect de la perte de poils, ainsi que ses caractéristiques notamment les couleurs, la présence ou non de lésions vont également le guider dans son analyse. Si besoin est, il sera opéré des examens complémentaires, lorsque le vétérinaire n’arrive pas à déterminer exactement ce qu’il en est.

Généralement, un traitement antiparasitaire sera prescrit, quels que soient les résultats. Que l’on soit ou non en présence de parasites, le traitement sera appliqué au moins pour prévenir. Il sera également appliqué d’autres traitements correspondant à la maladie à l’origine de l’alopécie. Les traitements vont prendre du temps, et plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’alopécie génétique ou congénitale. Et enfin, le vétérinaire peut également prescrire des compléments alimentaires. Un chien peut perdre du poids en cas de carence dans son alimentation. Les compléments alimentaires apportent correction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *