Nourrir son lapin au quotidien : 5 idées

Nourrir son lapin

Vous avez adopté un lapin et vous vous demandez quelle nourriture lui donner chaque jour pour répondre à ses besoins nutritionnels ? Choisissez-lui des aliments qui lui apporteront des fibres et des vitamines essentielles à sa vitalité. Au quotidien, le lapin doit absolument manger :

1. Du foin à volonté

Vous devez savoir que cet aliment doit représenter 80% des apports alimentaires du lapin dans la journée. En effet, le foin est nutritif et constitue un aliment de base essentiel. De plus, il permet à votre herbivore de bien utiliser ses dents, de faire travailler son système digestif et de lutter contre l’ennui. Il doit donc être de bonne qualité, bien sec, de couleur verte et d’une odeur agréable. Le lapin peut aussi en manger à volonté.

Préférez les foins de graminées comme le foin de prairie. Ils s’avèrent être un bon fourrage de base pour le lapin. Vous pouvez également lui donner du regain qui est un foin obtenu à la deuxième coupe, et est plus riche en fibre. Par ailleurs, évitez de nourrir votre animal avec du foin de légumineuses, notamment de la luzerne et du trèfle. Ce genre de foin est excessivement riche en calcium.

2. Des légumes frais en complément

Pour compléter sa ration de foin, vous pouvez donner des légumes frais à votre lapin. La quantité doit correspondre à 8% de son poids, et est à diviser en deux repas. Optez, par exemple, pour des salades, des plantes aromatiques, des endives, des blettes, des épinards, du brocoli, des courgettes, des poivrons, des céleris, etc. Si possible, vous devez en choisir trois sortes pour votre animal afin de compléter ses besoins en vitamines.

Toutefois, pour ne pas déclencher son trouble digestif, ces nourritures ne devront pas être intégrées avant ses 6 semaines. En plus de cela, votre animal devra s’adapter durant un mois à son environnement avant l’introduction de la verdure. Par ailleurs, ces repas devront être présentés humides afin d’hydrater les intestins de votre herbivore.

3. Des fruits bien juteux

Mis à part les légumes, les fruits s’avèrent être des aliments à intégrer dans le repas de votre lapin au quotidien. Ils représentent une bonne friandise et apportent la quantité de vitamines et de fibres nécessaires pour votre animal. Par contre, à la différence des légumes qui conviennent presque tous à l’alimentation de ce dernier, les fruits sont à choisir avec précautions. En effet, ils contiennent du sucre et doivent être donnés en petite quantité. Intégrez, entre autres, une banane, des cerises, une pomme, un abricot, un melon, des mûres…

Comme les légumes, ces fruits doivent être rincés abondamment et présentés humides pour l’hydratation de l’intestin de votre animal. En outre, quand il fait chaud, vous pouvez lui choisir des fruits contenant beaucoup d’eau, par exemple, la pastèque. Il ne faut tout de même pas abuser et évitez les agrumes.

4. Des granulés de qualité, une solution pratique

En plus du foin, des fruits et des légumes, les granulés sont des aliments que vous pouvez donner à votre animal. Toutefois, ils ne doivent pas constituer la base de son alimentation, et ne sont pas obligatoires. Pour classifier que les granulés sont de bonnes qualités, ils doivent contenir peu de protéines et être riche en fibres. Il est impératif de lire l’emballage avant l’achat.

Il est à noter que la nourriture en granulés, facile à doser et à distribuer, peut vous séduire par son côté pratique et elle représente un gain de temps. En plus de cela, ils ont l’avantage de faire moins de poussière que le foin. Par contre, le choix doit se faire minutieusement afin d’éviter les troubles digestifs, urinaires ou dentaires. Outre cela, nourritures très riches, les granulés ne doivent pas être donnés à volonté à votre lapin. Une dose d’une à deux cuillères à soupe par kilo par jour est suffisante.

5. Eau fraiche à volonté

Outre les aliments comblant les besoins nutritionnels de votre lapin au quotidien, l’eau fraiche, à température ambiante, s’avère être un des indispensables pour votre animal. Elle permet de le déshydrater en cas de besoin. En outre, vous devez veiller à changer régulièrement l’eau pour vous assurer que celle-ci ne soit pas contaminée par des microbes qui peuvent nuire à la santé de votre animal. Faites-le au minimum une fois par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *