5 conseils incontournables pour offrir à son animal un toilettage parfait

toilettage parfait

Pour des animaux domestiques, le toilettage constitue un moment important afin de leur assurer une excellente santé. Mais pas seulement, il s’agit d’une tâche indispensable afin d’offrir une belle condition de vie à son animal de compagnie. Tous les propriétaires doivent réaliser le toilettage de son chat ou son chien. Si ce travail n’est pas fait correctement, de nombreuses conséquences désagréables peuvent survenir. Invasion des parasites, abondance de mauvaises odeurs dans toute la maison, formation d’otites ou gingivites chez l’animal… Pour éviter ces problèmes, mieux vaut privilégier le toilettage d’animal de compagnie ! Afin de vous aider dans cette tâche, découvrez nos conseils clés sur le sujet !

1. Tout commence par une bonne organisation du toilettage de son animal

Pour réaliser avec soin un toilettage d’animal de compagnie, il est essentiel de tout préparer à l’avance. En effet, pour éviter le stress au moment du travail, il faut tout avoir sous la main. Le coupe-ongles, ses shampooings spéciaux, ses ciseaux, ses brosses, la serviette, le sèche-cheveux… N’hésitez pas à surfer sur internet pour découvrir les nombreux équipements nécessaires de toilettage à domicile ! N’oubliez pas la laisse ! Il s’agit d’un accessoire très utile au moment de la coupe du pelage de l’animal. De plus, mettre une laisse à son chien ou chat est énormément pratique lorsque vous passerez de l’eau sur lui.

2. Demander les recommandations avisées d’un expert en toilettage d’animaux

S’il s’agit de votre première expérience, demander les conseils d’un toiletteur professionnel est efficace. Étant donné qu’il s’agit d’un spécialiste sur le sujet, il peut vous indiquer les produits adéquats. De plus, un expert en toilettage d’animaux domestiques a également la possibilité de vous montrer les gestes importants à faire. Sachez que pour chaque race d’animal de compagnie, il y a des méthodes de toilettage variées. Il faut ainsi faire attention !

3. Être bien à l’écoute des besoins de son animal lors du toilettage

Pour éviter à son animal des émotions fortes qui risquent de l’énerver ou de le faire fuir, soyez attentif. N’hésitez pas à faire des pauses lors du toilettage pour être à son écoute ! En effet, à certains moments, votre animal exprimera certains besoins, comme le fait d’être plus rassuré. Avant de poursuivre les tâches de toilettage, montrez-lui que vous êtes présent pour le calmer. Évitez si possible de hausser le ton ou d’être trop agressif ! Cela risque de frustrer un peu plus l’animal et de lui donner l’envie de fuir de là tout de suite. N’hésitez pas à lui offrir fréquemment des récompenses pour exprimer que vous êtes satisfait de son calme ! Une petite friandise par-ci ou par-là !

4. Voir un vétérinaire si certains signes apparaissent lors du toilettage

Quand vous rincez les poils de votre animal, ils s’affinent ! Dans ce cas, il est possible d’observer sa peau sous son épaisse fourrure. Si vous remarquez des marques de blessures ou des irritations, il ne faut pas les négliger. Ces signes peuvent être les symptômes d’un trouble animalier. Si bien qu’il faut envisager d’emmener son animal de compagnie chez le vétérinaire. Ces marques, même petites, peuvent souvent cacher des maladies importantes.

5. Habituer son animal à faire du toilettage dès son jeune âge

Pour qu’un animal de compagnie puisse apprécier le moment du bain, il est indispensable de l’habituer depuis sa naissance. En effet, les animaux qui ont été accoutumés au toilettage depuis leur jeune âge ne sont pas difficiles à laver. Dans cette situation, le propriétaire n’aura aucun mal à réaliser les différentes étapes pour prendre soin de son animal. Couper les griffes et le pelage, mettre du shampooing et rincer, utiliser le sèche-cheveux sur l’animal… Toutes ces tâches peuvent ainsi se dérouler sans complication pour un chien ou chat habitué. À noter également que le toilettage d’un animal ne se fait pas très souvent. Il est essentiel d’espacer cette opération de deux à trois mois. Pas tous les jours ou chaque semaine ! Lorsque vous voyez qu’il est sale ou sent mauvais, il s’agit aussi du bon moment. Même si le dernier toilettage n’est pas encore espacé de deux mois, ce n’est pas grave !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *